Patrimoine Hollis* et iA Valeurs mobilières sont maintenant iA Gestion privée de patrimoine

Nous sommes fiers de lancer notre nouveau nom de société, iA Gestion privée de patrimoine. Le nouveau nom est conçu pour mieux refléter l’essence de ce que nos conseillers accomplissent – procurer des solutions de gestion de patrimoine holistiques adaptées aux besoins ainsi qu’aux objectifs uniques des investisseurs partout au Canada.

Veuillez prendre note qu’il ne s’agit que d’un changement d’appellation uniquement. La relation avec votre conseiller demeure inchangée et aucune démarche de votre part n’est requise.

*Fait uniquement référence aux conseillers inscrits auprès de l’Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières au sein de Patrimoine Hollis.

Votre patrimoine,
notre passion

Se constituer un patrimoine, le développer et le préserver demande de la planification et une vision holistique et complète. Lorsque vous faites affaire avec un conseiller en placement de iA Gestion privée de patrimoine, vous avez un partenaire de confiance entièrement dévoué à votre réussite, et ce, à chaque étape de votre parcours financier, tout au long de votre vie.

Une planification holistique pour tous les aspects de votre vie

Nous croyons qu’une planification du patrimoine personnelle et complète, appuyée par des conseils impartiaux, de la collaboration et de la transparence, est la clé pour satisfaire vos besoins et vous aider à atteindre vos objectifs. Nos conseillers se concentrent sur six priorités principales pour créer votre plan personnalisé :

Investissement

Une philosophie de gestion du patrimoine réussie écarte les émotions et s’appuie sur une approche rigoureuse à long terme. Vos objectifs, votre tolérance au risque, vos attentes de rendement et votre horizon d'investissement constitueront les facteurs essentiels dont se sert votre conseiller en placements pour créer un plan visant à répondre à vos attentes, notamment en matière de retraite.

Épargne et emprunt

Votre conseiller en placements vous aidera à fixer et atteindre des objectifs d'épargne correspondant à vos besoins et à vos attentes, ainsi qu'à élaborer une stratégie d'emprunt et de gestion de la dette adaptée à votre situation financière.

Planification des études

Que vous souhaitiez financer les études d’un enfant ou retourner à l’école pour améliorer vos qualifications, votre conseiller en placement peut vous aider à comprendre les options qui s’offrent à vous et à maximiser la valeur d’un régime enregistré d’épargne-études (REEE).

Planification fiscale

Votre conseiller en placements procèdera à une évaluation complète de votre situation pour déterminer la manière la plus avantageuse fiscalement de bâtir votre portefeuille.

Gestion des risques

Votre conseiller en placements développera un plan de gestion du risque basé sur un large éventail d’évènements qui peuvent affecter votre bien-être financier.

Testament et planification successorale

Pour planifier la préservation et le transfert de vos actifs, votre conseiller en placement peut vous aider à garder un œil sur l’horizon en comprenant votre situation et vos souhaits, y compris une planification successorale fiscalement avantageuse.

Dernières actualités

Article

Parler d’argent avec des parents vieillissants

de lecture

Par iA Gestion privée de patrimoine, le 13 juillet 2021

Si vous pensez aux expériences que vous avez vécues pendant votre enfance relativement à l’argent, vos parents y ont probablement souvent pris part. Peut-être ont-ils ouvert votre premier compte bancaire ou vous ont-ils guidé dans l’utilisation de l’argent que vous receviez en cadeau lors d’occasions spéciales.
Peut-être avez-vous simplement observé la façon dont ils géraient leur propre argent.

Il est tout naturel d’apprendre de ses parents, mais qu’en est-il lorsque les rôles sont inversés et que vous devez aider vos parents vieillissants à s’occuper de leurs finances? Cette situation peut devenir embarrassante pour toutes les personnes concernées, mais il existe des façons de la rendre constructive.

Entamer la conversation

La façon d’amorcer cette discussion dépend de votre dynamique familiale. Peut-être pouvez-vous être direct et plonger sans détour dans une conversation sur les finances. Or, si vous devez adopter une approche subtile, trouvez un élément qui vous aidera à effectuer la transition vers le sujet. Vos parents songent-ils à vendre leur maison? L’un d’eux a-t-il récemment été atteint d’une maladie? Un autre membre âgé de votre famille a-t-il du mal à gérer ses finances?

Peu importe le chemin emprunté pour parvenir à cette discussion, rappelez-vous de toujours faire preuve de respect et de compassion. L’argent est un sujet très personnel. Il peut être difficile pour vos parents d’en parler ouvertement, surtout s’ils ont l’habitude de se sentir en contrôle ou s’ils sont gênés d’avoir besoin de l’aide de leur enfant.

Quoi qu’il en soit, cette conversation est importante : vous voulez vous assurer que vos parents seront en mesure à la fois de couvrir leurs dépenses courantes et de jouir d’une qualité de vie décente. Ils devraient être prêts sur les plans juridique et financier à faire face à d’éventuels problèmes de santé physique ou mentale.

Principaux sujets à aborder

La planification successorale constitue une priorité absolue. Assurez-vous que vos parents disposent d’un testament à jour qui précise comment leurs biens et actifs financiers devront être répartis après leur décès. Ainsi, la situation sera claire pour toute la famille et vos parents auront la certitude que leurs volontés seront respectées.

Il est également judicieux d’établir une procuration, car si vos parents sont frappés d’incapacité, ils auront besoin d’aide pour gérer leurs affaires financières et prendre des décisions relatives à leurs soins personnels. Les testaments et les procurations ne sont valides que s’ils ont été créés pendant que vos parents étaient jugés mentalement aptes. Préparez donc les documents le plus tôt possible, avant qu’ils ne montrent des signes d’incapacité.

Cette discussion est également l’occasion de prendre connaissance de la situation des liquidités de vos parents. Faites l’inventaire de leurs sources de revenus : prestations gouvernementales, régime de retraite d’un employeur, régimes enregistrés (p. ex., FERR, CELI) et autres placements. Ensuite, dressez la liste de leurs dépenses courantes : logement, nourriture, services publics, déplacements, passe-temps, divertissements, médicaments, etc.

Le revenu de vos parents est-il suffisant pour couvrir leurs dépenses? Qu’arriverait-il si des problèmes de santé les forçaient à déménager dans un établissement de soins de longue durée ou à embaucher des professionnels de la santé? Si leur budget ne leur permet pas d’assumer ces dépenses, sont-ils admissibles à de l’aide gouvernementale? Votre famille est-elle en mesure d’offrir un soutien sur le plan financier ou pour les soins?

Renseignez-vous également sur les polices d’assurance de vos parents (le cas échéant). Vérifiez l’étendue de leur couverture d’assurance vie, d’assurance maladie et d’assurance soins de longue durée, ainsi que les primes payées pour maintenir les polices en vigueur.

Assurez-vous que leurs déclarations de revenus ont été produites et qu’aucun solde ne demeure impayé. Ainsi, vos parents pourront recevoir les prestations gouvernementales auxquelles ils ont droit en plus du Régime de pensions du Canada (RPC) et de la Sécurité de la vieillesse (SV), comme le crédit d’impôt pour personnes handicapées (CIPH) ou le Supplément de revenu garanti (SRG).

Profitez d’un soutien

Un conseiller en placement peut vous aider à évaluer la santé financière de vos parents et peut formuler des recommandations pour renforcer leur situation financière, afin qu’ils puissent envisager l’avenir avec confiance et tranquillité d’esprit.

Communiquez avec un conseiller en placement de iA Gestion privée de patrimoine pour en apprendre davantage sur la façon de vous préparer à une conversation sur l’argent avec vos parents vieillissants.

Article

Votre plan de gestion de patrimoine exige un effort d’équipe

de lecture

Par iA Gestion privée de patrimoine, le 29 juin 2021

Lorsqu’il est question de votre plan de gestion de patrimoine, il y a de fortes chances pour que vous vous tourniez vers votre conseiller en placements quand vous avez des questions ou avez besoin de conseils. C’est compréhensible, puisque votre conseiller est un professionnel financier de confiance qui vous a aidé à construire et à maintenir votre plan de gestion de patrimoine et votre portefeuille de placements.

Toutefois, la vie est compliquée, tout comme les finances, ce qui signifie qu’il peut arriver que votre conseiller souhaite faire appel à des ressources externes* comme des comptables, des avocats ou des professionnels de l’assurance. Que vous travailliez déjà avec eux ou qu’ils fassent partie du réseau de contacts de votre conseiller, ces professionnels peuvent apporter un point de vue précieux sur votre situation financière unique.

Il est courant que les gens compartimentent leurs besoins financiers et demandent de l’aide en conséquence. Par exemple, lorsque vous voulez vendre votre entreprise, vous vous adressez à un avocat pour traiter des aspects juridiques de cette transaction. Si vous voulez minimiser vos obligations fiscales, vous pouvez vous adresser à un comptable afin de connaître les stratégies à mettre en œuvre. Cela peut sembler logique, mais si chaque professionnel ne voit qu’une partie de votre situation financière, vous ne bénéficierez pas d’un plan d’action efficace et harmonisé.

Désignez un chef

Bien qu’il puisse paraître judicieux d’avoir recours aux services de professionnels dans des domaines spécifiques, il est sage de nommer l’un de ces professionnels pour jouer le rôle de quart-arrière et coordonner l’ensemble de votre plan afin d’assurer une approche globale plutôt que segmentée.

Habituellement, le quart-arrière est votre conseiller, étant donné que les conseillers sont très impliqués dans les aspects quotidiens de vos finances ainsi que dans la planification du patrimoine à long terme. Les conseillers ont une vue d’ensemble de votre vie financière et de tout ce qui y est lié. De plus, ils sont essentiels pour vous aider à établir et à atteindre vos divers objectifs. Par ailleurs, les ressources externes sont habituellement consultées suivant les besoins.

Ouvrez les voies de communication

Comme il est important que chaque professionnel soit au courant de ce que les autres font en votre nom, une communication transparente est essentielle. Il est déterminant de tenir tout le monde au courant des événements importants de la vie (p. ex., mariage, enfants, achat ou vente d’une entreprise, divorce, héritage). Par exemple, si vous divorcez, votre avocat pourrait devoir modifier votre testament, vos besoins en matière d’assurance pourraient changer et votre budget personnel pourrait devoir être repensé. Si un membre de votre famille est subitement atteint d’une maladie incurable, vous avez des questions d’importance en matière de succession et d’assurance à prendre en considération, et vous pourriez également faire face à de nouveaux défis financiers.

Peu importe que vous preniez l’initiative de communiquer ou que vous laissiez cela à votre conseiller, l’essentiel est de mettre tout le monde sur la même longueur d’onde dès que votre situation change afin de déterminer les mesures qui doivent être prises.

Si les professionnels auxquels vous faites appel ne se connaissent pas, il pourrait être utile qu’ils se rencontrent (virtuellement ou en personne) pour discuter de la place de chacun dans votre situation financière globale. Même s’ils se connaissent, il est utile de les réunir pour échanger de l’information et des idées, ou pour cerner les enjeux complexes qui pourraient nécessiter une planification coordonnée et une solution de groupe.

Lorsque vous travaillez avec une équipe de professionnels (l’accent est sur « équipe ») qui a à cœur vos intérêts, cela signifie que vous pouvez bénéficier d’une plus grande efficacité et d’une planification harmonisée. Cela peut aussi vous aider à découvrir de nouvelles occasions d’épargner ou de gagner de l’argent, vous rapprochant ainsi de vos objectifs financiers.

Communiquez dès aujourd’hui avec un conseiller en placements de iA Gestion privée de patrimoine pour en apprendre davantage sur la façon dont une approche axée sur le travail d’équipe peut vous aider à atteindre tous vos objectifs financiers.

Article

Tirez le meilleur parti de votre héritage

de lecture

Par iA Gestion privée de patrimoine, le 22 juin 2021

À mesure que les baby-boomers vieillissent, nous voyons plus de patrimoine transmis d’une génération à l’autre que jamais auparavant. Il est possible que vous veniez de recevoir un héritage et que l’argent a été déposé dans votre compte.

Et maintenant?

La meilleure prochaine étape consiste à consulter votre conseiller en placement, qui peut vous suggérer la façon de répartir votre héritage qui convient le mieux à votre situation.

Définissez vos objectifs financiers

Réfléchissez aux objectifs communs suivants avant de rencontrer votre conseiller afin d’avoir une discussion productive. Classez-les également en ordre de priorité afin que votre conseiller comprenne ceux qui sont les plus importants à vos yeux.

  1. Remboursez vos dettes. Qu’il s’agisse de réduire le solde de votre carte de crédit ou de votre marge de crédit, ou d’effectuer de plus importants versements hypothécaires que prévu, il est judicieux d’utiliser votre héritage pour rembourser vos dettes. Commencez par rembourser la dette assortie du taux d’intérêt le plus élevé, puis celle assortie du deuxième taux le plus élevé, et ainsi de suite.
  2. Faites fructifier votre épargne-retraite. Vous pouvez travailler en vue d’une retraite confortable en cotisant (sous réserve des limites) à votre REER ou à votre CELI. Si l’entreprise pour laquelle vous travaillez offre un régime de retraite ou un régime d’achat d’actions qui permet des cotisations supplémentaires (l’employeur verse souvent, dans une certaine mesure, une cotisation de contrepartie), envisagez d’en profiter.
  3. Épargnez pour les études. Le coût des études postsecondaires continue d’augmenter, surtout si l’étudiant vit ailleurs qu’à la maison. Un véhicule de placement comme le REEE peut vous aider à financer les études d’un enfant et si vous ajoutez une subvention de contrepartie gouvernementale admissible, vous serez mieux en mesure d’épargner en vue des études futures.
  4. Constituez un fonds d’urgence. En général, il faut mettre de côté suffisamment d’argent pour couvrir au moins trois mois de frais de subsistance au cas où vous perdriez votre emploi, tomberiez gravement malade ou seriez aux prises avec des frais d’entretien imprévus (p. ex. votre appareil de chauffage central cesse de fonctionner ou votre véhicule tombe en panne).
  5. Investissez. Vous pouvez placer une partie de l’héritage dans votre portefeuille de placements afin d’accroître efficacement votre patrimoine à long terme. Il s’agit d’un autre domaine dans lequel votre conseiller, qui connaît vos objectifs de placement, votre tolérance au risque et votre horizon de placement, peut ajouter de la valeur.

Si vous décidez de dépenser une partie de votre héritage pour quelque chose qui vous donne du plaisir et qui n’est pas lié à votre plan de gestion du patrimoine, faites-le de façon raisonnable et ne vous écartez pas de vos objectifs.

Fait important, le Canada n’impose pas de droits de succession, contrairement à de nombreux autres pays. Les impôts sont prélevés sur la déclaration de revenus finale du défunt, en fonction de la valeur des actifs qui composent la succession.

Indiquez à vos héritiers de s’informer sur la gestion de patrimoine

Si vous laissez un héritage, mais que vous craignez que vos héritiers ne soient irresponsables avec leur « manne », suggérez-leur qu’ils en apprennent davantage sur les notions de base de la finance. Ils vous témoigneront de leur respect en utilisant votre héritage de façon raisonnable. S’ils ne sont pas aptes à gérer l’argent, ils pourraient le dilapider rapidement.

Ils pourraient tirer parti de cours et d’autres instruments de formation en plus des connaissances financières que vous leur transmettez. Ce serait une bonne idée de les présenter à votre conseiller s’ils n’en ont pas, car celui-ci connaît bien les transferts de patrimoine intergénérationnels et collabore avec les familles afin de constituer et de préserver leur patrimoine.

Si vous avez récemment reçu un héritage ou si vous souhaitez encourager vos héritiers à gérer leur héritage judicieusement, un conseiller en placement de iA Gestion privée de patrimoine peut vous être utile.

Joignez-vous à notre équipe

Une carrière chez iA Gestion privée de patrimoine

Vous cherchez une carrière enrichissante dans le domaine des services financiers? Nous offrons un large éventail de perspectives de carrière aux professionnels talentueux et engagés, ainsi qu’une rémunération et des avantages attrayants.

Voir les postes offerts

Perspectives d’emploi de conseiller en placement

De plus en plus de conseillers se tournent vers iA Gestion privée de patrimoine en tant que partenaire de choix pour créer et développer une société indépendante résolument axée sur la réussite de ses clients.

Voir ce que nous offrons