Patrimoine Hollis* et iA Valeurs mobilières sont maintenant iA Gestion privée de patrimoine

Nous sommes fiers de lancer notre nouveau nom de société, iA Gestion privée de patrimoine. Le nouveau nom est conçu pour mieux refléter l’essence de ce que nos conseillers accomplissent – procurer des solutions de gestion de patrimoine holistiques adaptées aux besoins ainsi qu’aux objectifs uniques des investisseurs partout au Canada.

Veuillez prendre note qu’il ne s’agit que d’un changement d’appellation uniquement. La relation avec votre conseiller demeure inchangée et aucune démarche de votre part n’est requise.

*Fait uniquement référence aux conseillers inscrits auprès de l’Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières au sein de Patrimoine Hollis.

Votre patrimoine,
notre passion

Se constituer un patrimoine, le développer et le préserver demande de la planification et une vision holistique et complète. Lorsque vous faites affaire avec un conseiller en placement de iA Gestion privée de patrimoine, vous avez un partenaire de confiance entièrement dévoué à votre réussite, et ce, à chaque étape de votre parcours financier, tout au long de votre vie.

Une planification holistique pour tous les aspects de votre vie

Nous croyons qu’une planification du patrimoine personnelle et complète, appuyée par des conseils impartiaux, de la collaboration et de la transparence, est la clé pour satisfaire vos besoins et vous aider à atteindre vos objectifs. Nos conseillers se concentrent sur six priorités principales pour créer votre plan personnalisé :

Investissement

Une philosophie de gestion du patrimoine réussie écarte les émotions et s’appuie sur une approche rigoureuse à long terme. Vos objectifs, votre tolérance au risque, vos attentes de rendement et votre horizon d'investissement constitueront les facteurs essentiels dont se sert votre conseiller en placements pour créer un plan visant à répondre à vos attentes, notamment en matière de retraite.

Épargne et emprunt

Votre conseiller en placements vous aidera à fixer et atteindre des objectifs d'épargne correspondant à vos besoins et à vos attentes, ainsi qu'à élaborer une stratégie d'emprunt et de gestion de la dette adaptée à votre situation financière.

Planification des études

Que vous souhaitiez financer les études d’un enfant ou retourner à l’école pour améliorer vos qualifications, votre conseiller en placement peut vous aider à comprendre les options qui s’offrent à vous et à maximiser la valeur d’un régime enregistré d’épargne-études (REEE).

Planification fiscale

Votre conseiller en placements procèdera à une évaluation complète de votre situation pour déterminer la manière la plus avantageuse fiscalement de bâtir votre portefeuille.

Gestion des risques

Votre conseiller en placements développera un plan de gestion du risque basé sur un large éventail d’évènements qui peuvent affecter votre bien-être financier.

Testament et planification successorale

Pour planifier la préservation et le transfert de vos actifs, votre conseiller en placement peut vous aider à garder un œil sur l’horizon en comprenant votre situation et vos souhaits, y compris une planification successorale fiscalement avantageuse.

Dernières actualités

Vidéo

Mise à jour hebdomadaire macroéconomique et sur les marchés

Durée de la vidéo 8:33

De iA Gestion privée de patrimoine, le 2 décembre 2022

Un rendez-vous hebdomadaire pour connaître les points de vue et les perspectives sur le paysage macroéconomique avec Sébastien Mc Mahon, stratège en chef et économiste sénior, iA Gestion de placements.

Regarder les mises à jour hebdomadaire  précédentes de Sébastien sur YouTube.

Article

Maximisez l’incidence de vos dons de bienfaisance

de lecture

Par iA Gestion privée de patrimoine, le 30 novembre 2022

La période des Fêtes est particulièrement importante pour les organismes de bienfaisance. De nombreux organismes rapportent recevoir environ 40 % de leurs dons pour l’année en novembre et en décembre . Le bénévolat et les dons en espèces sont deux façons populaires de redonner, mais il existe d’autres façons d’intégrer les dons de bienfaisance à votre plan de gestion de patrimoine global. Un conseiller en placements peut vous aider, votre famille et vous, à soutenir les causes qui vous tiennent à cœur tout en vous offrant d’importants avantages sur le plan de l’épargne fiscale. Jetons un coup d’œil à quelques-unes des options qui s’offrent à vous pour maximiser l’incidence de vos dons de bienfaisance.

1. Fonds à vocation arrêtée par le donateur

L’établissement et la tenue de votre propre fondation peuvent être coûteux et exigeants sur le plan administratif. C’est pourquoi les fondations communautaires et certains gestionnaires d’actifs impartissent ces tâches à des fonds à vocation arrêtée par le donateur.

Lorsque vous utilisez un fonds à vocation arrêtée par le donateur, vous pouvez faire un don important et réclamer le crédit d’impôt au cours de la même année, mais vous pouvez aussi décider de verser les fonds ultérieurement. Cela vous donne la souplesse nécessaire pour mettre en œuvre votre stratégie philanthropique globale, et une fois que vous aurez donné vos directives à l’organisme, celui-ci s’occupera de tous les versements et de toutes les tâches administratives à venir.

2. Dons philanthropiques en nature sous forme d’actions

Faire don de votre argent à un organisme de bienfaisance est une bonne chose, mais le don d’actions cotées en bourse (ou d’autres titres admissibles, comme des parts de fonds communs de placement ou de fonds négociés en bourse, ainsi que des obligations) dont la valeur a augmenté est encore mieux. En effet, ces dons de titres cotés en bourse sont exonérés au Canada de l’impôt sur le gain en capital qui s’appliquerait autrement lors de la vente de titres à profit.

Prenons l’exemple suivant. Il y a de cela plusieurs années, vous avez acheté 1 000 actions à 20 $ l’action, et la valeur par action est ensuite passée à 50 $, ce qui signifie que vous avez gagné 30 000 $. Vous pourriez vendre ces actions et faire don du produit à un organisme de bienfaisance enregistré, mais vous devrez payer l’impôt sur le gain en capital. En supposant que l’impôt sur le gain en capital s’applique à 50 % de votre gain, 15 000 $ sont imposables au taux d’imposition marginal, ce qui se traduit par un plus petit montant tiré de la vente des actions pouvant être versé à l’organisme de bienfaisance. Cependant, lorsque vous faites un don en nature sous forme d’actions, le gain n’est pas assujetti à l’impôt sur le gain en capital, et l’organisme de bienfaisance peut donc recevoir la totalité des 50 000 $ et vous recevrez un crédit d’impôt pour don du même montant.

3. Dons d’actions accréditives

Les actions accréditives sont des actions spécialement désignées de sociétés des secteurs miniers et énergétiques. Le gouvernement canadien offre des incitatifs fiscaux pour favoriser le soutien à ces secteurs en permettant aux investisseurs de déduire de leur revenu certaines dépenses d’exploration et de développement engagées par ces sociétés. Bien que cet incitatif réduise le revenu imposable, toute vente d’actions accréditives entraînera des gains en capital équivalant au produit de la vente (c.-à-d. le montant total sera considéré comme un gain en capital).

Cependant, faire don de ces actions à titre de don d’actions accréditives à un organisme de bienfaisance canadien enregistré, conformément aux règles fiscales de l’Agence du revenu du Canada, pourrait réduire considérablement le coût après impôt de votre don. Vous devrez enregistrer ce don comme un abri fiscal et, au moyen d’un certain nombre de transactions prescrites, qui sont trop complexes pour être détaillées dans cet article, vous pourrez faire un don d’actions important qui ne vous coûtera qu’une fraction du montant (généralement entre 5 % et 15 % de la valeur du don). Vous devez être un investisseur accrédité pour effectuer des dons d’actions accréditives, alors demandez à votre conseiller en placements et à votre fiscaliste si cette stratégie vous convient.

4. Assurance vie

Une autre façon fiscalement avantageuse d’appuyer les organismes de bienfaisance est la police d’assurance vie. Vous pourriez envisager de faire don de votre police maintenant ou ultérieurement. Si vous décidez de le faire maintenant, nommez simplement l’organisme de bienfaisance de votre choix à titre de bénéficiaire et propriétaire de votre police actuelle. Vous recevrez un reçu aux fins de déduction de la valeur de rachat de la police. Vous devrez déduire tout solde à rembourser de votre police, mais pour vous aider à compenser cela, le montant de votre reçu fiscal peut comprendre les dividendes ou les intérêts accumulés dans le cadre de la police.

Si vous décidez de faire votre don de bienfaisance à une date ultérieure, vous demeurerez le titulaire de la police et paierez toutes les primes. L’organisme de bienfaisance est désigné comme bénéficiaire et la prestation de décès qu’il reçoit ne sera pas assujettie à l’impôt sur l’homologation, car elle sera versée en dehors de votre succession. Lorsque le produit de la police est versé à l’organisme de bienfaisance de votre choix après votre décès, le crédit d’impôt pour don à votre nom peut être utilisé pour réduire le montant de l’obligation fiscale liée à votre dernière déclaration de revenus.

Nous pouvons vous aider à intégrer les dons de bienfaisance à votre plan de gestion de patrimoine global, alors communiquez avec nous dès aujourd’hui.

Article

Limiter les dépenses du temps des Fêtes

de lecture

De iA Gestion privée de patrimoine, le 25 novembre 2022

Au cours d’une année typique, la période des Fêtes peut mettre à rude épreuve vos finances si vous ne dépensez pas judicieusement. Étant donné que l’inflation et les taux d’intérêt plus élevés ont fait grimper le coût de la vie, vous pourriez être confrontés à des défis financiers encore plus grands cette année.

Pour éviter la « déprime de janvier » (lorsque les factures arrivent et que les gens réalisent l’ampleur de la dette liée au temps des Fêtes qu’ils ont accumulée), voici cinq conseils qui vous aideront à créer un budget pour la saison. Vous connaissez peut-être certains de ces conseils, mais il ne peut être qu’avantageux de se les remémorer alors que tout le monde cherche à contrôler les dépenses des Fêtes.

Conseil no 1 : Créer un budget des Fêtes

Pour la plupart des dépenses importantes, il vous faut d’abord avoir réfléchi à un budget. Comme de multiples événements ont lieu en décembre (l’organisation de repas, les sorties au restaurant, les cocktails entre amis, etc.) et que l’on donne un grand nombre de cadeaux, il peut être difficile de prédire le montant précis que vous dépenserez. Ce guide budgétaire vous aidera à planifier vos dépenses en estimant le coût des cadeaux et des activités du temps des Fêtes.

Conseil no 2 : Ouvrir un compte d’épargne dédié aux dépenses des Fêtes

Il peut être plus facile de faire le suivi de vos dépenses si vous ouvrez un compte distinct pour les dépenses des Fêtes. De cette façon, toutes vos dépenses se retrouveront au même endroit. Si vous mettez de l’argent de côté tout au long de l’année, il pourrait être avantageux d’ouvrir un compte d’épargne à intérêt élevé (CEIE). Vous toucherez des intérêts mensuels sur votre solde, vous aidant ainsi à faire fructifier vos fonds du temps des Fêtes tout au long de l’année.

Conseil no 3 : Sortir des sentiers battus (et enneigés)

Soutenir des causes qui sont importantes pour vous et votre famille peut être une façon significative et enrichissante de repenser aux cadeaux en cette période des Fêtes. Il existe plusieurs façons de redonner à la collectivité tout en partageant cette expérience avec d’autres. Au lieu d’offrir un cadeau, vous pouvez faire un don au nom de quelqu’un, amener vos êtres chers à une campagne de dons et faire du bénévolat ensemble, et même créer votre propre fonds de bienfaisance familial.

Conseil no 4 : Étudier les options d’emprunt

Il est facile de trop dépenser en utilisant une carte de crédit pendant les Fêtes et de simplement payer le solde minimum chaque mois. Les taux d’intérêt des cartes de crédit sont toutefois parmi les plus élevés qui soient. Il existe de nombreuses autres options d’emprunt qui ne vous coûteront pas aussi cher lors du remboursement. Un peu de recherche au sujet des diverses options d’emprunt par l’entremise d’institutions financières peut faire toute la différence si vous pensez avoir besoin d’emprunter des fonds cette saison. Après les Fêtes, gardez le contrôle de vos factures et remboursez la plus grande partie possible du solde chaque mois. Cela réduira le montant total des intérêts payés et vous donnera un sentiment d’accomplissement pour avoir été (espérons-le) discipliné et avoir bien géré vos finances pendant la période des Fêtes.

Conseil no 5 : Profiter de ce moment avec vos proches

La planification, les dépenses et la frénésie du temps des Fêtes peuvent être stressantes. N’oubliez pas qu’il s’agit d’une occasion de vous amuser et de profiter du temps passé en compagnie de vos amis et de votre famille. Lorsque les Fêtes se termineront, vous vous souviendrez probablement des personnes avec lesquelles vous avez passé du temps, tandis que tout le reste s’estompera. Et la meilleure partie de tout ça? C’est gratuit!

Joyeuses Fêtes de la part de iA Gestion privée de patrimoine!

Communiquez avec nous dès aujourd’hui pour en savoir plus sur la façon de gérer vos finances grâce à la planification, à l’épargne et aux dépenses disciplinées.

Joignez-vous à notre équipe

Une carrière chez iA Gestion privée de patrimoine

Vous cherchez une carrière enrichissante dans le domaine des services financiers? Nous offrons un large éventail de perspectives de carrière aux professionnels talentueux et engagés, ainsi qu’une rémunération et des avantages attrayants.

Voir les postes offerts

Perspectives d’emploi de conseiller en placement

De plus en plus de conseillers se tournent vers iA Gestion privée de patrimoine en tant que partenaire de choix pour créer et développer une société indépendante résolument axée sur la réussite de ses clients.

Voir ce que nous offrons